Patricia Zoundi Yao, nommée eTrade for Women Advocate

Patricia Zoundi Yao et le secrétaire général de l'UNCTAD, le Docteur Mukhisa Kituyi

Patricia Zoundi Yao a été nommée eTrade for Women Advocate par le Docteur Mukhisa Kituyi, secrétaire général de l’UNCTAD (La Conférence des Nations unies sur le Commerce et le Développement). Pour une durée d’un an, elle fait partie des sept premières femmes choisies pour représenter les femmes entrepreneuses dans les pays en développement.

Le programme eTrade for Women lancé par l’UNCTAD, cherche à mettre en avant les entrepreneuses du monde digital. Il a pour objectif de favoriser l’impact positif du e-commerce en lien avec l’entrepreneuriat féminin, afin d’accélérer le processus de création de richesse et de réduction de la pauvreté.

Ce programme part du constat que de nombreuses femmes entrepreneuses, porteuses de projets innovants, n’arrivent pas à s’affirmer dans le monde du digital et à développer leur entreprise. Elles manquent de pouvoirs décisionnels et de poids lors des tables rondes. L’UNCTAD souhaite construire un véritable réseau de femmes entrepreneuses du monde digital. En présentant les réalisations de ces femmes, l’UNCTAD espère former et inspirer de nouvelles entrepreneuses. 

Patricia Zoundi Yao a été désignée comme l’une des sept eTrade for Women Advocate, le 24 Septembre 2019 à l’ONU. Elle est la fondatrice de Quickcash, créé en 2010 afin d’aider les habitants du monde rural à effectuer des transferts d’argent. Choisie pour sa vision, son engouement et sa passion, elle est désormais l’une des représentantes des femmes du monde digital. Elle a pour principale mission d’être la porte-parole d’une nouvelle génération d’entrepreneuriat féminin dans les pays émergents, et une source d’inspiration pour toutes ces femmes qui rêvent d’entreprendre. 

Durant les cinq jours passés à l’ONU, Patricia a rencontré le secrétaire général de l’UNCTAD, le Docteur Mukhisa Kituyi, mais aussi le Président du Ghana son Excellence Nana Akufo-Addo, ainsi que la vice-secrétaire générale des Nations Unies Madame Amina J Mohammed. Autour d’un high level lunch, ils ont échangé sur les différentes manières de mettre en avant les femmes du digital et des engagements ont été pris de part et d’autre afin d’appuyer les efforts de ces femmes.

Cependant, l’esprit d’entreprise de Patricia ne s’arrête pas là. Félicitée pour la startup Quickcash, elle consacre aujourd’hui la majeure partie de son temps au projet Canaan Land. Patricia cherche à développer une agriculture inclusive et durable. Inclusive car elle intègre les petites agricultrices du monde rural, pour leur assurer un salaire stable et décent. Durable car Canaan Land cherche à développer une agriculture 100% biologique, respectueuse de la terre, de ses ressources et des hommes.

Aujourd’hui, ce sont plus de 50 agricultrices qui ont été accompagnées sur le site de Toumodi. Elles bénéficient de formations sur les techniques d’agriculture durable, et se verront bientôt confier l’exploitation d’une parcelle, de la plantation à la récolte. Mais Canaan Land c’est aussi 30% d’eau économisée sur chaque parcelle cultivée, et plus de 600 arbres replantés depuis 5 mois.

Canaan Land a pour ambition de créer un nouveau modèle d’agriculture inclusif et durable en Côte d’Ivoire, puis d’étendre ce modèle à toute l’Afrique de l’Ouest. Cette entreprise est l’une des missions de Patricia Zoundi Yao en tant que eTrade for Women Advocate : atteindre les objectifs de développement durable fixés par l’ONU, en construisant le monde que nous voulons d’ici 2030.

Catégories : La fondatrice

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *